Être un leader inspirant en 2021

Dans le monde professionnel, le leadership se révèle être un atout de plus en plus recherché sur le marché du travail.

Le leader emprunte des compétences et des savoir-être dans le domaine des Soft Skills ou compétences douces, par opposition aux compétences métiers (hard skills).

Naît-on leader ? Peut-on le devenir ? Est-ce lié à une fonction managériale ?

On peut se demander également quel profil de leader est particulièrement attendu et apprécié dans l’entreprise, dans un contexte de forts bouleversements : pandémie mondiale du Coronavirus, crise économique et sociale, télétravail généralisé, accélération de la transformation numérique… 

Nous allons faire le point sur la notion de leadership aujourd’hui.

Les contours du leadership

Etre leader n’est pas une fonction, encore moins un titre !

Le leadership désigne une forme de charisme naturel et un ensemble de comportements qui donnent envie aux autres de le suivre et de se battre pour atteindre un objectif.

Un leader inspire, entraîne à agir, motive pour réaliser une action commune.

Bien que certaines personnes soient dotées d’un charisme naturel et de capacités de leadership, on peut apprendre à devenir leader en développant ses « Soft Skills », ou les compétences humaines qui caractérisent le leader.

Que vous soyez manager, entrepreneur, chef de projet ou simple collaborateur d’une équipe, développer votre leadership en situation professionnelle peut vous être utile !

Leadership et Manager qu'est-ce qui les distingue?

Leadership et Management peuvent se superposer mais ne sont pas synonymes.

Le leadership se situe au-delà du management. Il requiert une forme d’autorité naturelle qui permet de fédérer.

Le Manager impose son autorité par sa position hiérarchique. Il est nommé comme responsable de l’équipe. Il organise et gère les membres de l’équipe pour qu’ils remplissent leurs fonctions et que l’équipe atteigne ses objectifs. On lui demande d’être bon gestionnaire.

Le leadership n’est pas meilleur que le management, les deux sont indispensables en entreprise. Cependant, le leadership peut s’avérer une qualité importante en management. Un collaborateur qui comprend, qui fait confiance et adhère sera plus facile à manager

Ceci explique l’engouement des formations au leadership chez les managers !

Les différents styles de leadership
  • Il existe différents styles de leadership qui cohabitent et qui ont chacun leur utilité en entreprise :
  • Le leader directif : il impose les actions à mener, qui seront suivies même si elles ne sont pas approuvées. Ce style permet de prendre des décisions rapides dans certaines circonstances.  
  • Le leader persuasif : face à des personnes motivées, les objectifs fixés poussent chacun à donner le meilleur de lui-même.
  • Le leader collaboratif : il cherche le consensus pour faire adhérer tous les membres d’une équipe à une décision ou à une situation. 
  • Le leader participatif : il approuve l’initiative et booste la créativité d’une équipe.

Nous avons tous un style de leadership naturel. Une formation sur le leadership vous permettra de déterminer votre style.

Il est recommandé de connaître les différents types de leadership et d’apprendre à cultiver tous les styles, afin de s’adapter aux contextes et aux collaborateurs que l’on rencontre. Il n’y a pas de bon ou de mauvais leadership, il faut qu’il soit adapté aux circonstances.

 

Les compétences attendues d'un leader en 2021

La crise sanitaire du Covid-19 a créé un besoin renouvelé de leadership.

En 2021,  le leader doit être visionnaire… mais avant tout, humain.

Une personne qui a un cap et qui déploie une stratégie organisée ne suffit plus à générer l’élan qui entoure un leader. Plusieurs études indiquent que les qualités humaines de bienveillance, d’écoute et d’empathie sont recherchées par les actifs, particulièrement dans un contexte de télétravail ou de travail hybride.

La volonté de travailler avec les autres en équipe, en mettant son égo de côté, est un pas vers le leadership.

En temps de crise, l’adaptabilité, la capacité à rassurer, la capacité à communiquer de manière transparente sont des caractéristiques particulièrement attendues d’un leader.

 

En bref, l’intelligence émotionnelle, forme d’intelligence tournée vers une meilleure compréhension, maîtrise et prise en compte des émotions, les siennes et celles des autres, est donc une caractéristique incontournable du « bon » leader en 2021 !

Les qualités principales à développer pour renforcer son leadership

A défaut d’être né « naturellement charismatique », il est tout à fait possible de développer des qualités de leader.

 

Nous allons citer quelques compétences clés à travailler pour augmenter son leadership.

Avoir une bonne connaissance de soi/Une confiance en soi "humble"

Pour donner confiance aux autres, il faut d’abord bien se connaître et avoir confiance en soi.

Se connaître soi-même implique de savoir reconnaître et s’appuyer sur ses réussites, et reconnaître ses erreurs. L’humilité est également une qualité attendue d’un leader. La confiance doit permettre d’oser soutenir des idées et de se battre pour celles-ci mais en restant conscient de ses limites, à l’écoute de solutions alternatives et en reconnaissant ses torts. Le manque d’humilité peut nuire au travail collaboratif.

Donner l'exemple : l'implication, loyauté et intégrité

« Faites ce que je dis mais pas ce que je fais » est le contraire de la maxime applicable au leader !

Pour être suivi, un leader doit faire preuve d’exemplarité et montrer par son comportement ce qu’il attend des autres.

Un objectif sans engagement est un vœu pieu. Pour atteindre et fédérer autour d’un objectif, il faut y  croire soi-même, mettre tout en œuvre pour tendre vers le succès et s’impliquer sans relâche.

L’intégrité amènera les collaborateurs à la compréhension et la confiance

Inspirer confiance/Faire confiance et se responsabiliser

Un leader est connecté aux autres. Il n’est pas une personne distante sans interactions avec l’équipe.

Il doit savoir instaurer un climat de confiance, condition du travail collaboratif, vis-à-vis de lui-même et dans l’équipe. Pour qu’une équipe gagne, la bonne collaboration entre chaque personne de l’équipe est indispensable

De même, il doit faire confiance et accepter de déléguer certaines missions, la délégation étant source de motivation et de responsabilité de la part de l’équipe.

Communiquer avec la clarté et transparence, particulièrement en période d'incertitude

La communication de qualité du leader va de pair avec la diplomatie ! Il ne s’agit pas de tout dire, de manière abrupte mais bien de donner des informations claires et de permettre aux collaborateurs de comprendre les situations qu’ils vivent. Cela est particulièrement vrai en période de crise, cela aidera les équipes à mobiliser leur énergie et à accepter le changement.

Avoir une vision et fixer un cap clair

Même si les qualités humaines attendues chez un leader semblent dominer chez les actifs actuellement, la qualité de visionnaire reste une caractéristique d’un leader qui sera suivi.

Chaque collaborateur de l’entreprise doit pouvoir expliquer la vision.

Pour se motiver à atteindre un objectif commun, il faut encore que cet objectif s’intègre clairement dans un plan d’ensemble, organisé, réfléchi et partagé.

En outre, la réussite passera par des moments d’échec : il est nécessaire d’agir, sans attendre un contexte idéal.

Porter les valeurs de l'entreprise, en cohérence avec ses convictions

Les actions du leader doivent être en accord avec les valeurs de l’entreprise. Il ne doit pas être une personne dissidente et rebelle par rapport aux valeurs.

Les valeurs de l’entreprise doivent également être en accord avec ses convictions.

Insuffler le changement dans le respect des valeurs de l’entreprise et de ses convictions, telle est la mission du leader.

Insuffler de l'énergie aux autres

Le leader est par définition celui qui est capable de donner un élan, de motiver et d’entraîner les autres, afin qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes. Il est possible de lister, dans une journée, les actions, paroles, actes qui ont donné de l’énergie positive aux autres.

Être clairvoyant

Un jugement de qualité est une compétence clé d’un leader. Tout ce qu’il entend ou voit ne doit pas être pris pour argent comptant. Tous les paramètres doivent être pris en compte et le leader se doit de prendre du recul et de regarder les situations avec objectivité. Un leader se pose les bonnes questions et tire profit des enseignements.

Respecter les personnes de l'équipe

Un leader ne doit pas traiter les collaborateurs comme ses sujets mais avec respect. Il doit veiller à ne pas les interrompre, leur faire honte en public, ne pas tenir compte de leurs agendas pour fixer des réunions…

Être en écoute active et empathie

L’empathie, c’est-à-dire la capacité à se mettre à la place de l’autre, est une compétence incontournable du leader en 2021, particulièrement dans un contexte de crise sanitaire et de recours au télétravail qui est amené à se pérenniser dans le temps et à entrer dans les mœurs de l’entreprise.

Chaque situation doit être écoutée et considérée, entre les personnes qui ont des enfants à charge, les personnes qui se sentent isolées, les personnes qui passent beaucoup de temps dans les transports. L’écoute et l’empathie sont particulièrement nécessaires pour maintenir la performance et la motivation des collaborateurs.

L’écoute active inclut également la capacité à s’adapter à ses interlocuteurs et à utiliser des techniques pour s’assurer bien comprendre le point de vue de l’autre : questionner, reformuler.

Donner des signes de reconnaissance et récompenser l'initiative

Oser prendre des initiatives est souvent une caractéristique du leader qui entraînera l’adhésion.

De même, il doit encourager l’initiative dans l’équipe et ne pas hésiter à reconnaître les actions des collaborateurs et à les féliciter.

Faire s'exprimer les compétences

Le leader donne de la motivation et de l’implication à ses collaborateurs. Il va donc au-delà du contrôle et accompagne les collaborateurs dans leur développement. Il les aide à montrer et à développer leurs talents, en même temps qu’il gère sa propre évolution.

Pour aller plus loin, retrouver nos formations en lien avec l'article: