notre blog

Par 

DOXA Formation 07 décembre 2020

Catégorie 1

«  Le regard est un choix. Celui qui regarde décide de se fixer sur telle chose et donc forcément d’exclure de son attention le reste de son champ de vision. C’est en quoi le regard, qui est l’essence de la vie, est d’abord un refus  »

Amélie Nothomb

DMLA = principale affection de malvoyance en France

Heureusement, il  reste la  vision intérieure à ceux et celles qui sont atteintes d’une des  deux formes de DMLA identifiées.

Cette vision personnelle et philosophique du monde constitue leur richesse intellectuelle, durable et pleine de sens aux différentes étapes de leur vie ….

Optitude a choisi ce thème particulier et important qu’est la DMLA, comme option  préventive  et positive de  diffusion de  cette information sur son blog.

 La lecture de cet article peut amener à se faire ausculter et soigner le plus tôt possible, dès les premiers signes.

DMLA = principale affection de malvoyance en France

Il faut savoir que la DMLA, dégénérescence maculaire,  est liée  à l’avancement en âge, même si parfois, elle peut parvenir dans des âges  plus précoces, aux environs de 70 ans, voire même avant. Les ophtalmologues  signalent des cas rencontrés  aux environs de  50 ans et plus.

Signe de reconnaissance

La DMLA  se définit comme une dégénérescence de la partie de l’œil appelé macula, c’est une atteinte de la zone centrale de la rétine. Cette zone essentielle  détermine votre  champ visuel …Imaginez un point noir,  comme une pastille, inséré dans votre œil droit ou gauche, et parfois malheureusement droit et gauche.

La déformation des lignes est un signe avant – coureur qui ne trompe pas et identifie avec certitude cette maladie.

Heureusement, subsiste dans ce malheur, la vision latérale et périphérique, ainsi que la vision des couleurs. Certaines chutes incomprises  s’expliquent par le déséquilibre visuel qu’elle engendre .De rares cas  de cécité totale  sont signalés par les spécialistes.

Cette maladie évolutive a cela de grave, dans la mesure ou un premier œil est touché, et qu’il faut savoir que le deuxième œil  sera atteint  à court ou moyen terme. Dans la première période, l’œil valide va compenser en équilibrant la vision, la personne atteinte ne se rendra pas compte  de suite  des conséquences  futures et graves de ce qui se passe.

Deux formes de DMLA

La première forme de la DMLA  se nomme DMLA sèche soit 80% des cas. Elle est  dite atrophique  ou sèche, la perturbation du métabolisme cellulaire  dégrade les cellules rétiniennes.

Les signaux d’alerte sont nombreux, difficulté  de lire,  difficulté d’écrire, baisse continuelle de l’acuité visuelle, ces diverses perturbations  s’étalent sur une dizaine d’années, sans période de rémission ou d’amélioration, la baisse sera continuelle …

La seconde forme de DMLA se nomme DMLA humide ou exsudative. Le processus d’atteinte consiste en la formation inhabituelle de vaisseaux  sous la rétine (néo –vaisseaux) gênant gravement la vision. Ces vaisseaux  vont générer un sérum, attaquant la macula et la déformant.  L’hémorragie  va suivre  et augmenter  l’impact de la maladie dans des délais assez court.

La DMLA  humide va passer en grande vitesse  et produire des dégâts irréversibles en des périodes de temps allant de quelques courtes semaines, à avec un peu moins de malchance, quelques années. Le patient peut moralement mieux se battre contre ce qui lui arrive dans  un délai long et adapter son mental avec une acceptation relative, au lieu d’un refus  total, aggravant  les conséquences  psychologiques … de perception de cette difficulté. Car comme dans toutes les maladies, tout se passe dans votre mental.

Critères de risques

Le champ de cette maladie comporte des zones encore inconnues des chercheurs :

Néanmoins, les études médicales  recensent  quelques critères identifiés comme à risque :

  • Population féminine plus fragile  à  cet égard
  • Peau claire plus exposée
  • Vieillissement sans conteste
  • Excès de consommation de tabac
  • Hérédité et antécédents de famille
  • Poids excessif

Dépistage efficace

La consultation, au moins  une fois par an chez un ophtalmologue, favorise une prise en charge et un traitement adapté à chaque cas (injections spéciales dans l’œil malade) par exemple  à partir d’environ 55 ans.

Une consultation annuelle chez l’ophtalmologiste est vitale.

Le test de la grille d’Amsler est beaucoup utilisé en dépistage pour chacun des yeux. Il faut consulter un spécialiste si les lignes autour du point central de la grille suivante apparaissent courbées.

                                        

D’autres techniques efficaces concourent  au dépistage :

Citons dans l’ordre :

  • Examen du fond de l’œil
  • Angiographie  c’est-à-dire  photographie des  vaisseaux de la rétine  après injection intraveineuse d’un colorant fluorescent
  • OCT  soit  exploration anatomique  des couches de tissus  constituant la rétine.

Après dépistage, les soins  selon le type de DMLA  seront différents. Nous ne pouvons pas les citer tous dans le blog d’Optitude et mentionnons :

 DMLA humide : les traitements possibles actuels sont :
 les injections intra vitréennes (piqûre dans la cavité oculaire située en arrière du cristallin) d’anti-VEGF (médicaments empêchant la croissance des néo-vaisseaux),
– la photo coagulation au laser qui permet de détruire les néo-vaisseaux par une brûlure localisée,
– la radiothérapie externe pour irradier la rétine afin de tenter la diminution des néo-vaisseaux.

Les opticiens des différents magasins d’Optitude connaissent bien cette maladie, et selon l’ordonnance, apporteront  une aide essentielle en  vous conseillant en  lunette jaune de vue augmentant les contrastes, en lunette solaire de vue avec une monture spéciale protégeant les côtés latéraux des yeux, avec monture se recourbant sur les côtés. La  lumière vive est à réduire et proscrire autant que faire se peut, elle est votre ennemi public numéro 1….

Optitude pourra aussi vous aider via la proposition d’accessoires  d’aide  à la lecture via l’ essai  de loupes électroniques  augmentant dans de grandes proportions les caractère de livres  ou de journaux , aidant à la lecture de prix , de numéros de téléphones etc.

Cela vous rendra la vie quotidienne plus aisée , pout tout ce qui concerne un besoin de lecture courte de type renseignement pratique .

Apportons un complément  à la citation  d’Amélie Nothomb :

« C’est en quoi le regard, qui est l’essence de la vie, est d’abord un refus »……….

. Mais le regard   peut devenir  positif  ,faciliter l’ acceptation partielle ou totale de  ce vécu différent , pour vivre au mieux  le quotidien,  et  affronter  et combattre  , avec tous les outils  de dernières  technologies  la DMLA .